IRI - 2006

Institut de Recherche et d'Innovation

Consulter les fonds


help Ce service de consultation met à disposition les enregistrements audio des séminaires et ateliers de l'IRI annotés et indexés sous Lignes de temps. Les enregistements sont classés par séminaire.





Nanotechnologies | Modernisation | "Les Figures de l'Amateur", sous la direction de Jacqueline Lichtenstein | Muséologie, muséographie et nouvelles formes d'adresse au public 2008-2009 | Muséologie, muséographie et nouvelles formes d'adresse au public 2009-2010 | THD Cap Digital | Politiques et technologies de l’amateur, sous la direction de Laurence Allard | Muséologie, muséographie et nouvelles formes d'adresse au public 2007 | Création et territoires | Geste comme langage | Univers Science | Muséologie 2010-2011 : enjeux de mobilité et de motricité | Salon des Outils de l'Education Populaire | WikiRadio | Haut Conseil de l'Education Artistique et Culturelle | Fab Lab | Ateliers pédagogiques / Ateliers Regards Signés |
Séminaire : Geste comme langage

Lieu : IRI - Salle Piazza
Organisateur : Institut de recherche et d'innovation - Patricia Ribault
Accès :
7 séances indexées

Sous la direction de Patricia Ribault, docteur en Arts et Sciences de l’art (Université Paris I Sorbonne). Des premiers gestes de percussion décrits et analysés par Leroi-Gourhan jusqu’aux interfaces tactiles des objets communicants contemporains, le geste fait langage ; autrement dit, il s’inscrit dans une organisation du corps humain et de sa prothéticité indissociable de l’évolution du corps social. Cela signifie qu’il se dépose dans les objets que nous produisons sous forme de traces ouvertes à interprétation, selon un processus que le philosophe italien Luigi Pareyson qualifie de « formativité » : l’union inséparable de production et d’invention. Ce séminaire, qui sera co-parrainé par le Centre d’Histoire des Techniques et de l’Environnement du CNAM et de l’EHESS et par le LETA/CREDE, s’attachera à tracer une technogénèse du geste à travers différentes approches, qu’elles soient historiques, anthropologiques, technologiques, artistiques ou philosophiques. Nous chercherons à comprendre d’une part comment le corps s’inscrit dans la matière à travers la praxis et les œuvres d’artistes, d’artisans, d’ingénieurs ou de designers, et d’autre part, comment ces gestes engendrent des systèmes d’expression communs. Nous tenterons également d’identifier des « temps du geste » par rapport aux grandes structures techniques et sociales qui ont constitué notre histoire et nous porterons une attention particulière à la position de l’artiste, pour qui le geste n’est pas forcément un moyen mais plutôt une fin en soi, l’expression d’une plasticité qui crée du langage par des voies parallèles aux chemins « efficaces » qu’emprunte la technique. Cela nous permettra de mettre en valeur la double dimension de recherche et d’expérimentation propre au geste, entendu comme travail conjoint du corps et de l’esprit et d’envisager de nouvelles pratiques exploratoires des arts et techniques. Enfin, dans le contexte des technologies culturelles actuelles, nous engagerons une réflexion sur la notion de motricité appliquée au numérique ainsi qu’aux « hyper-objets » de notre temps, capables de tracer, d’enregistrer et bientôt de communiquer entre eux de manière tout à fait inédite à ce jour.

Séances :

16-03-2010
30-03-2010
20-04-2010
04-05-2010
25-05-2010
15-06-2010
29-06-2010



1.23